9 mars 2017 – La fête à la Maison des Femmes de Bacongo

Le lendemain du 8 mars, Journée mondiale de la femme, la directrice de la Maison des femmes Françoise Batantou et son équipe ont eu le plaisir d’organiser une petite fête qui a rassemblé – outre des mamans participant à la formation en cours ou d’anciennes bénéficiaires – des représentantes de l’Union Africaine des Femmes Managers, notre partenaire, à savoir Céline Kibamba et Marguerite Ndiallo, respectivement trésorière et secrétaire, ainsi que Mesdames Ndongo et Nzangue, ainsi que quelques journalistes.

C’est Chérubin Gamboh qui a ouvert l’événement en rappelant rapidement la mission de la Maison des femmes de Bacongo, et l’association qui la gère.

 

representantesUAFM

Céline Kibamba (2ème en partant de la gauche)

Céline Kibamba, qui a travaillé avec nous dès le début de l’aventure, a témoigné de la genèse de notre activité à Brazzaville, revenant sur les premières campagnes de microcrédit, à l’époque montées en direction des femmes qui vendaient du coco. Elle est ensuite revenue sur les difficultés rencontrées lors des dernières séries de campagnes, pour finalement terminer sur la naissance de la Maison des femmes et son dispositif de professionnalisation. Françoise Batantou a ensuite présenté le dispositif mis en place de manière très détaillée.
D’autres femmes de l’UAFM se sont exprimées, certaines en lingala, comme Madame Ndongo, qui a déplorée l’absence de la femme congolaise sur la scène internationale.

Plusieurs autres interventions ont montré, qu’au lendemain du 8 mars, l’humeur de toutes les femmes alors présentes, – vendeuses sur le marché ou représentantes de l’UAFM -, était à l’enthousiasme et tournée vers l’avenir. Des questions ont ensuite émergé de l’assistance, notamment sur le fonctionnement de la Maison et sa procédure de sélection des dossiers.

fete02_9mars2017Le compte-rendu de l’équipe de Brazzaville note : « C’est dans une ambiance chaleureusement ‘FAFA’ que le pot prévu pour la circonstance a été offert aux mamans. Les bouteilles d’eau ont été distribuées, les jus et sandwiches ont été servis. Cette séance a été une très grande réussite, car on pouvait lire l’expression de la joie éclatante sur le visage de chaque participante, que ce soit du côté des invités, des mamans de l’UAFM et des mamans bénéficiaires, et aussi de la petite équipe de FAFA de Brazzaville. »

La presse devait faire un compte-rendu de cet événement qui aura permis à la Maison des femmes de Bacongo de mieux se faire connaitre du public de Brazzaville.

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s