Saison des pluies et pertes à gogo…

Avec la saison des pluies qui n'en finit pas, des installations à même le sol, il n'y a rien d'étonnant à ce que les pertes de marchandises soient très importantes sur le marché. Ce sont des cagettes entières de tomates, d'ignames, de mangues et de beaucoup d'autres fruits et légumes qui sont jetés quotidiennement car … Lire la suite de Saison des pluies et pertes à gogo…

Une maison des femmes à Madibou !

Une dizaine de femmes de Madibou, un arrondissement situé à l'ouest de Brazzaville, a croisé FAFA il y a quelques mois en la personne de Clare, notre formatrice qui habite à Madibou. Une petite dizaine d'entre elles sont venues suivre la formation à la Maison de Bacongo. Cette formation a informellement continué sur les stands du … Lire la suite de Une maison des femmes à Madibou !

A Brazzaville, la crise n’en finit pas…

La crise perdure à Brazzaville avec la baisse du prix du pétrole, ressource principale du Congo Brazzaville. Durant la période de relative prospérité que le Congo a connue quand le baril était à 150$, le gouvernement n'a pas tenté la moindre diversification et c'est ainsi que le Congo dépend encore du pétrole à 90%. On comprend aisément … Lire la suite de A Brazzaville, la crise n’en finit pas…

La Maison des femmes de Bacongo, déjà 5 ans ! Bilan.

Origine du projet de la Maison des Femmes de Bacongo En 2019, nous fêterons nos 10 ans d’intervention à Brazzaville, en République du Congo. En effet, c’est en 2009 que nous avons commencé à intervenir en distribuant des microcrédits en partenariat avec l’Union Africaine des Femmes Managers (UAFM), auprès de femmes vendant du « coco » (herbe … Lire la suite de La Maison des femmes de Bacongo, déjà 5 ans ! Bilan.

7 mars 2019 – Les cahiers de formation sont disponibles

Nous venons de recevoir les premiers "cahiers de formation" reliés, carnets de formation que nous allons remettre aux femmes qui commencent une formation ce lundi 11 mars. Comme les précédentes, la formation proposée va s'étaler sur 6 mois, sera accompagnée d'un coaching personnalisé et d'une aide financière. Nous avons eu besoin de deux sessions de … Lire la suite de 7 mars 2019 – Les cahiers de formation sont disponibles

Suite du dialogue autour de l’économie formelle

Gaston Nkouika (en blanc), Chérubin Gamboh (jaune) à la Maison des femmes   Dans leur compte-rendu, Gaston Nkouika et Chérubin Gamboh ont noté que "toutes les mamans étaient déjà des entrepreneuses, mais souvent dans l’ignorance [de ce fait]". En effet, ce sont bien des « entrepreneuses », enfin des micro-entrepreneuses, qui, en effet, ne se considèrent pas … Lire la suite de Suite du dialogue autour de l’économie formelle

Rencontre à la Maison des femmes : vers l’économie formelle ?

Le 22 décembre 2018, à l'initiative de Chérubin Gamboh, une rencontre avait lieu autour d'une question complexe pour les vendeuses des marchés : le passage de l'économie informelle à l'économie formelle, rencontre qui a été animée par Gaston Nkouika, économiste spécialiste du développement qui est déjà intervenu plusieurs fois à la Maison des femmes. Les femmes en … Lire la suite de Rencontre à la Maison des femmes : vers l’économie formelle ?

FAFA, une communauté en tablier ?

Depuis quelques mois, les bénéficiaires de nos formations à la Maison des femmes sont invitées à porter un tablier FAFA, un tablier doté de beaucoup de poches. En fait quatre poches. Créer des outils adaptés aux conditions de travail Quand on est vendeuse sur le marché de Total à Bacongo, comme sur tout autre marché … Lire la suite de FAFA, une communauté en tablier ?

En mai, on en fait deux fois plus ! Avec le projet ULULE « 48 femmes debout »

Rien ne change en mai dans la capitale de la République du Congo.  C'est bientôt la fin de la saison des pluies qui apportera la saison sèche, avec sa chaleur si harassante dans une ville où la climatisation est exception, car l'énergie électrique et sa distribution restent des problèmes quotidiens. Le Congo Brazzaville est pourtant un pays … Lire la suite de En mai, on en fait deux fois plus ! Avec le projet ULULE « 48 femmes debout »

Mars 2018 – La vie de Jos au jour le jour

Jos arrive à la Maison de Bacongo tous les matins vers 10 heures. Il en repart vers 17h. En cette saison, l'orage gronde souvent et parfois la pluie est si forte qu'elle envahit la Maison. Les routes sont détrempées, les taxis avancent très mal, et les bus surchargés s'embourbent. L'électricité manque presque tous les jours … Lire la suite de Mars 2018 – La vie de Jos au jour le jour