11 avril 2017 – Nouvelles de quelques femmes

Voici quelques informations émanant des rencontres hebdomadaires entre les femmes et Françoise et/ou Clara.

Ferrole vend des fruits et des légumes en s’adaptant aux saisons. Depuis quelques semaines, elle vend des safous (fruit local) et des oranges. La marchandise arrive par les

safou_averifier

Safous

bus et les camions en provenance de Mouyoudzi, à l’intérieur du pays. Ces véhicules arrivent à Brazzaville vers 20 h. Mais c’est à cette heure-là que Ferrole va souvent acheter une marchandise qu’elle considère « consommable ». Si elle a la chance de revendre le filet de safou dans la foulée sur le marché de nuit, elle peut faire un joli bénéfice de 7000 F. Sans compter que dans la soirée, il n’y a plus de policier ni d’agents de la mairie pour faire payer des taxes.

Carte et distance Brazzaville / Mouyondzi
Bientôt la saison des safous sera terminée, et elle vendra des mangues, avec sans doute les mêmes problèmes d’approvisionnement.

 Marlène vend du poisson salé. Elle achète un carton de poisson à 35 000 F tous les 2 ou 3 jours, et elle le revend en petits tas pour environ 40000 F. Elle explique que, malgré la crise économique, elle ne s’en sort pas trop mal car les gens aiment beaucoup manger du poisson salé. Il existe en effet de très nombreuses recettes pour cuisiner le poisson qu’on

vendeuseoignons

Vendeuse d’oignons

a fait dessaler, et ce produit qui se conserve particulièrement bien dans un pays sans réfrigération (ou presque), reste un des piliers de la cuisine congolaise.

Pour Sandrine, en revanche, les choses ne sont pas faciles. Elle vend des produits cosmétiques et surtout des couches jetables dont elle essaie de vendre de 3 à 4 paquets par jour pour s’assurer un bénéfice minimum de 4000 F.  Sans doute, en période de crise économique, quand tout le monde est en proie à la pénurie et à l’angoisse du lendemain, il est plus facile de vendre de la nourriture comme le poisson salé ou le safou que des produits cosmétiques ou des couches jetables, dont on peut encore se passer si les moyens viennent à trop manquer.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s