Expérimentation – Dernières nouvelles de Brazzaville – 30 Juin 2014

Session du 16 juin 2014 Session de formation du 30 Juin 2014

6 mamans (seulement) participent à la formation, Marie-Gisèle, Florence, Ephrasie, Orling,  Olga et Jeanne qui est arrivée assez tard. Les autres avaient appelé pour s’excuser.

Une très bonne nouvelle !
Françoise rapporte que parmi les femmes présentes, 5 avaient maintenant un « petit carnet » bien rempli. Voilà quelque chose qui commence à avancer.

 

Comment motiver les « mamans » jusqu’au bout ?

Parmi les femmes qui ont terminé leur remboursement, certaines (50%) sont encore motivées pour participer aux sessions. Mais qu’en est-ils des autres ? il nous semble que cette désaffection (50% des femmes) cache une autre raison plus difficile à gérer. Le retard pris sur le planning initial de la formation fait que les mamans viennent de commencer, il y a à peine deux semaines (soit 1 mois et demi avant la fin de leur formation), l’apprentissage plutôt difficile du calcul du bénéfice. Comme nous l’avons déjà expliqué, pour venir à bout de cet apprentissage, il faut :

– des données à traiter de qualité  : les informations renfermées dans le petit carnet doivent être correctes et suivies.

– des prérequis : la compréhension intellectuelle de ce que sont les charges (acquis), les produits (acquis), le chiffre d’affaires (en cours d’acquisition), et enfin le bénéfice (en cours d’acquisition); être à l’aise avec les opérations mathématiques qui permettent de faire les calculs nécessaires.

Et c’est certainement en partie devant ce dernier point que nos formées – qui sont mal à l’aise avec les chiffres (d’où la difficulté de la gestion des petits carnets-, reculent insensiblement dans leur engagement et déclarent « pourquoi passer du temps à écouter ». En fait, pour elles, il ne s’agit pas d’écouter, mais de prendre à bras le corps un problème d’apprentissage difficile. Et l’effort demandé arrive un peu tard. Toute la stratégie que nous devons mettre en place pour juguler cette résistance à l’apprentissage sera pour les prochaines formations de (re)familiariser les femmes avec les chiffres – et ce tout au long de la formation et sans que cela soit vécu par elles comme un retour à l’apprentissage scolaire.

Cette expérience doit nous aider à élaborer pour les formations futures :

– des exercices de toutes sortes qui permettront aux femmes de s’exercer à la manipulation des quatre opérations ;
– une temporalité plus adaptée à la capacité d’apprentissage des femmes et surtout à la résistance qu’elles peuvent parfois développer face à une difficulté.

A suivre.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s