2018 : notre action continue, dans l’enthousiasme

Bonne année à toutes et tous !

Pour nous, 2018 est pleine de promesses : doublement des formations, aménagement de la Maison, amélioration des conditions de travail pour l’équipe et pour les femmes, et toujours un dispositif à améliorer et questionner.

3femmes

Depuis neuf ans, l’association Femmes d’Afrique, Femmes d’Avenir, dont le siège est à Paris, n’a eu de cesse de chercher à aider les femmes pauvres, vendeuses sur les marchés de Brazzaville, les aider à vivre (un peu) mieux.

Après avoir distribué des microcrédits de développement pendant 4 ans, et mesurer l’échec partiel de cette stratégie, l’association a créé fin 2013 la Maison des femmes de Bacongo, un petit lieu modeste.

Modeste mais efficace car nous avons déjà formé et professionnalisé plus de 70 femmes au sein d’un dispositif pragmatique. Et ça marche ! Les femmes s’en sortent mieux économiquement dans la grande majorité des cas. Et toutes disent que leur vie s’est améliorée.

Pour quelle raison ? Parce qu’elles ont changé de statut. D’actrice passive supportant les multiples aléas de la vie économique, elles ont appris à s’interroger, à discuter, et même à se remettre en cause, bref, à être active.

La question est bien toujours comment aider ces femmes à vivre mieux ? Comment leur permettre de reprendre confiance en elles-mêmes après plusieurs échecs ? Comment sortir du statut de victime dans une société tellement injuste et, disons-le, incompétente à résoudre les problèmes sociaux ? Car il faut du courage pour être une femme « debout », quand la pauvreté colle à la peau, quand la précarité est inhérente à tous les domaines de la vie (santé, éducation, retraite).

A la Maison des femmes de Bacongo, aucun miracle ne se produit. Simplement les femmes évoluent entre le début et la fin de la formation car elles trouvent là un lieu de paroles et d’échanges, un lieu ouvert sans aucune restriction, un lieu respectueux, un lieu de soutien. Notre équipe est là pour animer, distribuer des formations, discuter, et toujours pour soutenir. Et aussi, elle est là pour se former, et nous former.

Des choses simples, modestes et efficaces.

En 2018, on continue ! Et pour répondre à la demande de notre équipe, nous ouvrons une nouvelle série de formation pour 12 femmes supplémentaires.  Comme l’explique avec enthousiasme la directrice de la Maison des femmes : « dans la Maison, nous avons construit une ambiance, l’ambiance FAFA, qui fait que beaucoup de femmes veulent venir ».

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s